Comment développer une activité de consultant ? 1/5

Le package de développement

 

Le marketing personnel d’un consultant demande d’engager plusieurs types d’actions.

En démarrage d’activité, il conviendra de trouver vos premiers clients, donc de prospecter les marchés qui s’offrent à vous. Il conviendra ensuite de délivrer des prestations de qualité, de manière à satisfaire vos premiers clients et à vous créer des références.

A court ou long terme, on rentre alors dans des situations plus ou moins faciles à gérer en terme de temps.

S’il est naturel de s’investir fortement dans la délivrance de ses prestations, encore convient-il de ne pas obérer sa disponibilité pour continuer son développement.

Le dilemme peut être le suivant : « Faut-il s’appuyer sur les premiers clients pour développer son activité ou bien privilégier la recherche de nouveaux clients ? »

Ceci peut conduire à développer son énergie de manière désordonnée, à se comporter davantage en réaction face à l’environnement plutôt que de maîtriser son activité et de piloter raisonnablement sa montée en puissance.

L’idée maîtresse est de faire fonctionner un « package d’actions » en ayant toujours présentes à l’esprit 5 catégories de démarches.

Aucune de ces catégories ne doit être sous-estimée, car seul le package complet fonctionnera.

Se faire connaître

Cette première catégorie appelle une interrogation : faut-il « ratisser large » ou bien « labourer profond » ? En d’autres termes, faut-il s’intéresser à une large audience ou bien segmenter et s’adresser à des cibles précises et bien identifiées ?

Là encore, pas de réponse standardisée, tout dépend de votre positionnement ; si vous avez une offre précise, vous aurez tout à gagner à labourer profond.

Cependant si votre offre s’inscrit dans un « courant de mode » où de nombreux concurrents sont présents, prospecter dans le dur risque de vous faire courir le risque d’épuiser votre énergie, et de vous démoraliser rapidement tant cette activité est difficile.

En effet, à défaut d’avoir une offre présentant des avantages manifestes, la première réaction d’un prospect est de rejeter votre offre « cela ne m’intéresse pas, j’ai déjà tout ce qu’il me faut », s’entend-t-on dire.

Votre interlocuteur n’est pas demandeur, vous arrivez à l’improviste et sa réaction de rejet est naturelle. Il est donc intéressant, dans ce cas, de s’adresser à une large audience de manière à attirer l’attention sur soi, d’attirer l’attention d’un prospect.

En marketing, cette démarche fait appel à la publicité, vous aurez rarement le budget pour vous lancer dans une campagne de publicité efficace.

Vous faire connaître fera appel à des actions où vous serez maître d’œuvre : rédaction d’articles dans des revues spécialisées, communiqué sur les réseaux sociaux, articles de blog, participation à des conférences, à des tables rondes…

 

Extrait du livre Vae Retro Curriculum Vitae

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *