Les seniors : Un potentiel inexploité

L’avenir appartient aussi aux seniors

avenirBon nombre de pays européens l’ont déjà intégré. Malgré cela, la France s’inscrit encore « mauvaise dernière » quant au taux d’employabilité des seniors
Une simple analyse met pourtant en exergue le déficit annoncé du remplacement des départs en retraite par l’arrivée des jeunes sur le marché du travail.

Plus grave, cette approche chiffrée ne prend pas en compte le potentiel d’expérience détenu par les « seniors ». Ceci s’avère particulièrement vrai pour les tenants des postes à responsabilité qui ont une importante capacité à générer une forte valeur ajoutée au travers de leurs expertises maîtrisées. Le constat est pour moi flagrant : le nombre de retraités rappelés pour leurs connaissances techniques ne cesse de croître, un exemple entre de nombreux autres, les foreurs pétroliers. Cela fait plus de 20 ans que l’on ne forme plus de foreurs, le renchérissement de l’énergie conduit à exploiter de nouveaux gisements et nos anciens ont des « savoir-faire » inégalés.

« On sait même forer à l’horizontale », me confiait avec un sourire malicieux le candidat rejoignant notre cabinet conseil, et devant mon étonnement quand à l’intérêt de faire cela me précisait… « ça permet parfois d’aller fouiller dans le sous sol du voisin…(sic) ». Plus sérieusement le forage horizontal permet l’extraction de naphta trop compact pour être exploité par les procédés classiques.

Une voie royale pour les techniciens…

Que dire aussi de cet ingénieur électricien retraité, spécialiste des câbles à très haute tension dont l’âme métallique baigne dans une huile dissipant la chaleur émise par le courant. Cette technologie a été abandonnée il y a bien longtemps. Mais plusieurs centaines de kilomètres de ce type de gaine sont présents dans les sous-sols de Paris. Cela vieillit et peut s’enflammer, la gare Montparnasse a faillit en faire les frais il y a quelques années…, conduisant EDF à faire faire dans l’urgence un audit de ses réseaux

Notre ingénieur sollicité à fait économiser à EDF plus d’un million d’euros sur le montant de la révision en apportant son expérience, il connaissait les points sensibles et conséquence très utile la sécurisation du réseau a pu être conduite dans un temps record.

Ce type d’action doit pouvoir se concrétiser rapidement, simplement, en toute sécurité et c’est entre autres dans ce genre de situations que nous apportons au travers du portage salarial une solution répondant aux attentes des acteurs.
Aide à l’élaboration du cahier des charges, définition des livrables attendus, exécution des prestations dans le respect d’une méthodologie assurance qualité, évaluation des résultats….

Nous parlons bien sûr du « Portage salarial éthique » tel qu’il est pratiqué au sein du PEPS. Nous sommes aux antipodes de la simple transformation d’honoraires en salaires pratiquée par de plus en plus de structures velléitaires se prévalant de cette appellation, sans apporter aucune garantie sérieuse.

L’expertise des seniors représente une opportunité pour les entreprises privées et publiques, elle peut être maîtresse comme dans les exemples cités ci-dessus, mais plus souvent, le consultant expert viendra apporter ses talents au sein d’une équipe projet. Quoi de plus simple pour le directeur de projet que de s’adjoindre ponctuellement une ressource précieuse pour la réussite de sa mission.  La prestation facturée sous forme d’honoraires s’inscrira dans son enveloppe budgétaire et il déléguera la gestion salariale et sociale de l’intervenant au cabinet conseil pratiquant un portage salarial sérieux.

Les trois cycles de vie professionnelle…

La possibilité d’intervenir comme consultant au travers de missions constitue, à mon sens, la voie royale pour gérer l’employabilité des seniors. Le portage salarial est un support simple et rapide pour le faire en tout sérénité et pourquoi pas de manière pérenne. S’inscrire dans une logique de missions sur la fin de carrière permettrait a ces contributeurs hors pair de faire bénéficier plusieurs entités de leur savoir faire.
Pour en savoir plus, je vous invite à lire l’article Les 3 cycles de vie professionnelle.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *