Quels honoraires facturer pour maintenir votre pouvoir d’achat ?

Vous avez passé une bonne partie de votre carrière professionnelle en travaillant pour une entreprise dans le secteur privé ou public.
Vous étiez rémunéré à partir d’un salaire brut annuel négocié ou en fonction d’une grille de salaire établie au sein de l’entreprise. A ce salaire brut, pouvaient être associées des primes, éléments variables de salaire à prendre en compte également.

Vous souhaitez avoir davantage d’autonomie dans le choix de vos missions, de liberté dans la gestion de votre temps de travail au gré de vos envies, sans contraintes.
Vous envisagez de travailler en indépendant et de facturer dorénavant des honoraires à vos futurs clients.

Il convient donc de passer d’une mentalité « d’employé » à celle de prestataire, et de définir votre tarif.

 

Comment calculer son prix de journée…

Une formule de calcul simple et rapide peut vous aider à convertir votre précédent salaire brut annuel en équivalent honoraires journaliers à facturer :

Rémunération brute annuelle : 66 000 €
Charges patronales (52 %) :  34 320 €
Salaire coût chargé  : 100 320 €
Frais de gestion (10%) : 11 147 €
Honoraires à facturer : 111 467 €


Sur une base temps complet :                                                      Sur une base intervention mission :

111 467 / 218 =  511  €/jour                                                         111 467 / 120 = 929 €/jour

 

En moyenne un consultant facture 120 jours d’intervention par an.
Le reste de son temps étant consacré à sa prospection commerciale, négociation de mission, veille, formation….

En tant que prestataire de services, vous devriez pouvoir reconstituer votre ancienne rémunération avec  ces 120 jours de prestation (vs 218 jours de de travail annuel). Chaque journée qui sera facturée au-delà de ces 120 jours, représentera un gain pour vous (vs votre précédent revenu annuel).

 

Le prix demandé est le reflet de l’expertise maîtrisée…

Et des talents que l’intéressé va mettre à disposition du donneur d’ordre, c’est donc un élément majeur qui ne doit pas être négligé. Il convient de raisonner en retour sur investissement, en terme de profits que la prestation va générer, faisabilité d‘un projet, respects des délais de livraison, garanties d’une réalisation selon les règles de l’art, profits financiers…

Si l’entreprise de Portage Salarial a su s’organiser en « cabinet conseil » et se faire reconnaître comme telle par les marchés, le consultant bénéficie d’un positionnement « cabinet » vis-à-vis des acheteurs de prestations intellectuelles.

La grille tarifaire de référence est 30% supérieure à la grille d’achat de prestations « solo », ce qui couvre largement  le montant des frais de gestion qui rémunèrent la société de portage salarial.

De plus, l’entreprise de portage salarial est reconnue par le client comme une organisation structurée, qui a un poids juridique sans commune mesure avec celui d’un intervenant isolé. Les conditions financières et les délais de règlement sont bien mieux respectés, le consultant est bien mieux sécurisé que s’il intervenait en solo.

 

Il convient de gérer au mieux vos salaires…

Vous l’aurez compris, lorsque vous serez sur le terrain (en mission), vous demanderez à HPR de facturer vos honoraires au prorata des jours prestés.
Lorsque vous ne serez plus en intervention (prospection, congés, formation…), il n’y aura plus de factures adressées vers votre client, donc plus d’honoraires à encaisser pour votre compte.

En optant pour un statut de prestataire de services vis-à-vis de vos clients, il vous faudra gérer au mieux vos demandes de salaire vis-à-vis de HPR, afin de pallier aux périodes où il n’y aura plus de facturation.
Certains mois vous pourrez avoir une forte rémunération et d’autres, moins voire pas du tout s’il n’y a plus de missions.
Vous devez donc optimiser vos flux d’argent pour vous permettre de lisser votre rémunération tout au long de l’année, si besoin.

Après plus de 15 ans à accompagner des consultants dans la négociation et réalisation de mission,
HPR a mis en place une ingénierie salariale de pointe pour vous permettre d’optimiser vos revenus.

Pour en savoir plus, 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *